Chute de cheveux chez la femme : est-ce un problème hormonal ?

La perte de cheveux est redoutée par les femmes. Dès le début, il faudrait donc adopter un traitement adapté, sinon les conséquences seront désastreuses. Quelles sont les principales causes d’une alopécie ? Quelles sont les solutions pour traiter cette pathologie assez banale ?

La chute de cheveux est-elle due à un changement hormonal ?

Les changements hormonaux peuvent avoir des impacts sur le corps, y compris le cuir chevelu. Ce sont les causes les plus courantes de la chute de cheveux chez la femme. En effet, ils sont susceptibles de provoquer des problèmes physiologiques plus ou moins graves. Ainsi, on peut constater qu’après la ménopause, durant la grossesse et après l’accouchement, un grand nombre de femmes souffrent d’alopécie. La prise de poids peut aussi en être la cause.

La prise d’une pilule contraceptive peut aussi entrainer une chute capillaire chronique sur une longue période. Pour y remédier, il faudrait consulter rapidement un dermatologue afin que ce dernier puisse prescrire un traitement adapté.

Quelles sont les autres causes d’une chute de cheveux ?

La chute de cheveux chez la femme peut aussi être due à la fatigue, au changement de saison, au stress, à la prise de médicaments, aux troubles endocriniens, à un choc opératoire, à une fièvre ou même à un choc psychoaffectif. La génétique peut également être la source d’une chute capillaire. Dans tous les cas, il est déconseillé de porter des bonnets et des casquettes ou de vous laver la tête avec de l’eau trop chaude. Cela peut accélérer le processus. Les produits de coloration et les brushings sont également à éviter. Aussi, il est peut-être temps de changer votre habitude. Mangez des plats équilibrés et variés, dormez suffisamment et essayez de vous débarrasser du stress.

Quels sont les traitements contre la chute des cheveux ?

La chute de cheveux chez la femme est très courante. Heureusement, il existe de nos jours des solutions très efficaces pour traiter cette pathologie. Le Minocidil et le Finastéride sont des molécules très puissantes capables de freiner l’alopécie. Puis, vous pouvez appliquer des produits anti-chute pour ralentir le processus et renforcer la fibre capillaire. Il peut s’agir d’un shampoing, d’un masque ou d’une lotion. Dans les cas les plus graves, une greffe capillaire peut être envisageable. Quoi qu’il en soit, une consultation s’avère nécessaire pour déterminer la cause et pour profiter d’un soin adéquat. Seul un professionnel de la santé sera en mesure de vous aider à soigner correctement une perte de cheveux et à éviter les rechutes.

Quels sont les bienfaits de la levure de bière sur les cheveux ?
Pourquoi les filtres Instagram ont changé notre vision de la beauté ?